Du comité "Filière Optique d'Excellence" au category management : une dynamique structurante, pour Optic 2000


La Rédaction
Jeudi 13 Octobre 2016

Face aux enjeux de la filière optique, Optic 2000 a adopté une stratégie spécifique, celle du category management. La marque se positionne ainsi comme un acteur pivot afin de faire face tant aux défis industriels et économiques, qu’aux impératifs de santé publique auxquels elle est confrontée. Décryptage de la stratégie de la première enseigne d’optique en France.



Un garant de la qualité made in France

 « Nous n’achetons nos produits que chez des distributeurs établis et reconnus. Par exemple, nous n’achetons pas de verres « exotiques ». Nous ne faisons confiance qu’aux grands verriers mondiaux », explique Arnaud de la Rochefordière, directeur logistique et production du GIE des enseignes Optic 2000. L’enseigne se fournit notamment chez Essilor, leader tricolore qui détient le label Origine France Garantie. Et pour la réalisation des produits de marque distributeur, Optic 2000 compte sur des partenaires locaux comme Jecor, Lamy, Roussilhe ou encore Oxibis. Concernant les montures, la marque puise son savoir-faire dans le Jura, terre historique de la lunetterie française. Optic 2000 entend de la sorte soutenir la filière artisanale, à l’équilibre économique encore fragile. Pour Optic 2000 il s’agit certes de faire preuve de « patriotisme économique », au nom d’un rôle social de l’entreprise de plus en plus prégnant, mais il est question surtout de préserver des métiers rares à forte valeur technique, tels que les monteurs-lunettiers, indispensables dans sa propre usine.

En effet, chaque paire de lunettes est l’œuvre d’un monteur, d’où la nécessité de préserver ceux qui maîtrisent cette mécanique de précision. Grâce au recours au CDI et à un système RH de cooptation, Optic 2000 veille à ce que le turn-over reste faible dans le centre de montage, basé quant à lui à Clamart et proche du siège de la marque. Cette stratégie de fidélisation permet ainsi à Optic 2000 de sécuriser très en amont non seulement la qualité de ces équipements, mais également les savoir-faire de ses équipes. Compte tenu de la qualité des produits, le succès est d’ailleurs au rendez-vous, preuve que l’on peut encore produire en France (même les verres Essilor sont pour partie fabriqué en France).

Le dialogue entre les différents acteurs de la filière est donc au cœur de la stratégie d’Optic 2000, devenu au fil du temps « chef d’orchestre » dans sa filière propre. L’enseigne y voit un moyen de relever les défis en matière de santé visuelle, et entend aller plus loin, jusqu’à ériger ses magasins d’optique en véritable lieu de santé de proximité. Au passage, cette démarche est censée lui permettre de promouvoir sa vision citoyenne du métier d’opticien.

Faire des opticiens des relais citoyens de santé

« L'opticien est avant tout un citoyen dans la cité », plaide Yves Guénin, le secrétaire général d’Optic 2000. Il s’agit pour lui de promouvoir les valeurs de solidarité, proximité et de citoyenneté chères à la coopérative. Car pour Optic 2000, l’opticien n’est pas un simple marchand de lunettes (ni de lentilles !), mais doit prendre sa place dans la chaîne de la santé visuelle. Un positionnement qualitatif auxquels sont sensibles les opticiens et qui motivent nombre d’adhésions au réseau et à sa Charte déontologique. 

Optic 2000 s’est en effet employé à traduire cette charte de déontologie en process, afin de guider les opticiens et de leur fournir au quotidien des outils adéquats. Ainsi, la marque a initié une démarche de certification baptisée « Qualité en optique », et validé par l’Afnor pour l’ensemble de ses magasins.  « Optic 2000 nous a accompagnés tout au long de la démarche, en mettant à notre disposition de nombreux outils. En tant qu’opticien du réseau, l’aide la plus significative apportée par le siège, a été la formation complète, dispensée aux opticiens du réseau. Expliquer l’intérêt de cette certification pour le client, mais également pour les membres des équipes Optic 2000, a eu un grand impact » témoigne Jean-Christophe Félix, opticien Optic 2000. Il s’agit notamment d’afficher les efforts entrepris en matière de lutte anti-fraude, à destination tant des complémentaires santé, des ophtalmologistes et des orthoptistes, que des pouvoirs publics. Au bilan, après plusieurs années de mise en œuvre, Optic 2000 apparaît comme l’enseigne la plus fréquemment recommandée par les ophtalmologistes français selon le cabinet Galileo Consulting. En parallèle, l’objectif est bien d’optimiser la satisfaction client et de proposer des solutions optiques au plus près des besoins des Français.

Une santé d’excellence pour les Français

Avec ses 1200 magasins, Optic 2000 a pour ambition que chaque Français puisse accéder à ses services en moins de 15 minutes. L’enseigne a bâti son offre sur la qualité des équipements (pour partie fabriqués en France) et la forte dimension de conseil. Cette volonté de promouvoir une santé visuelle d’excellence s’est concrétisé grâce au Comité « Filière Optique d’Excellence  ». En effet, depuis 2014, Optic 2000 œuvre aux côtés d’autres acteurs de la filière tels qu’Essilor ou Lunettes Morel, avec l’ambition d’apporter des réponses à certaines problématiques quotidiennes des français confrontés notamment au déremboursement des équipements ou à l’avancée des déserts médicaux, particulièrement fatals aux consultations chez l’ophtalmologiste. Ensemble, ils ont donc rédigé un livre blanc afin de garantir la qualité des produits sur le marché et la qualité de service, améliorer la coordination des acteurs pour un parcours de soins plus fluide et favoriser l’accès aux soins.

Sur sa lancée de category manager, l’enseigne Optic 2000 entend également jouer un rôle de prévention et de sensibilisation face à la hausse des troubles visuels, notamment chez les jeunes, grâce à la création de l’Observatoire de la santé visuelle et auditive Optic 2000. Cet organe met en lumière des problématiques, telles que l’impact de la surexposition des écrans numériques sur le capital visuel, et propose d’y répondre grâce à de nombreuses recommandations dédiées au public. Une manière de se positionner comme un acteur proactif en matière de prévention et de compléter ses actions en faveur du Téléthon ou en marges du Tour Auto Optic 2000.

De l’amont à l’aval, la stratégie d’Optic 2000 repose sur la mise en œuvre d’une approche globale en faveur d’une filière optique d’excellence. Grâce au category management, Optic 2000 s’affirme comme un acteur innovant, au fait des contraintes concurrentielles, opérationnelles et sociétales. Ce positionnement relativement inédit dans le monde de la santé est à mettre en parallèle avec un modèle d’entreprise, la coopérative, qui n’en finit pas de surprendre par son efficience économique. De là à penser qu’il s’agit d’un modèle d’avenir, il n’y a qu’un pas qu’il n’est plus vraiment osé de franchir.




Dans la même rubrique :
< >

Les livre(s) du mois

Yves Bonnet et La Deuxième guerre d'Algérie

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!

L’Eco-Industrie Locale : du concept à la mise en oeuvre opérationnelle