La vie de Peter Drucker, pape du management


La Rédaction
Mercredi 25 Avril 2012

Les concepts et théories de Peter Drucker sont largement utilisés dans le monde de l'entreprise où il est aujourd'hui considéré comme le pape du management. Décédé en novembre 2005, Peter Drucker a traversé la période hitlérienne et vécu des expériences atypiques qui ont forgé ses convictions.



La vie de Peter Drucker, pape du management
Biographie de Peter Drucker

D'un père haut fonctionnaire et d'une mère médecin, Peter Drucker est né en 1909 à Vienne. C'est donc dans une famille d'intellectuels qu'il grandit, une maison familiale où se déroulent des rencontres avec des économistes, des scientifiques et des hommes politiques. Peter Drucker qualifiait d'ailleurs cette maison comme son école. Une fois ses études secondaires terminées, Peter Drucker part pour Hambourg où il suit une formation en négoce pendant un an, puis s’installe à Francfort où il décroche un doctorat en droit international et droit public. Passionné de littérature et de philosophie, il lit beaucoup et publie plusieurs textes sur le totalitarisme. Opposé au nazisme, il émigre en Angleterre peu après la prise du pouvoir par Hitler. Il y cumule diverses expériences et travail, et y rencontre son épouse, avant de s'installer avec elle aux États-Unis. Il exercera alors en tant que professeur de philosophie et sciences politiques avant d'être naturalisé américain, en 1943. Ensuite, il écrit deux livres qui lui apportent la notoriété et se fait remarquer par le PDG de General Motors. Ce dernier le sollicite pour devenir son conseiller pour l'organisation de son groupe. Peter Drucker enchainera les postes à responsabilités, tout en gardant son goût pour la littérature et la philosophie, et publiera plusieurs ouvrages au cours de sa carrière professionnelle. Des ouvrages qui ont rencontré un véritable succès dans le monde des affaires, autant qu'auprès du grand public. Une unanimité sur son savoir en termes de management lui a valu son surnom de pape du management.

La pensée du pape du management

Fort de sa grande expérience, Peter Drucker prône dans son livre « La pratique de la direction des entreprises » (The Practice of Management), que le facteur premier de progression des entreprises est l'homme. Ainsi, déjà en 1954, Peter Drucker avait compris les fondements du management et les capacités d'innovation que pouvait développer une entreprise grâce à son capital humain. Ce concept fait aujourd’hui l'objet de nombreux débats, tant il s'avère véridique dans son application. Selon lui, il existe six objectifs dans le management, dont le premier consiste à définir la mission de l'identité de l'entreprise. Il s'agit ensuite de fixer des objectifs aux équipes et de bâtir une organisation qui induise une satisfaction au travail. Puis, il faut dispenser de la formation en permanence et savoir être à l'écoute de ses subordonnés. Une direction par objectifs qui tient compte de l'humain dans ses processus organisationnels et opérationnels, et qui est aujourd'hui très largement répandue. En d’autres termes, Peter Drucker avait une longueur d'avance sur son temps, et prédisait par exemple que les ordinateurs occuperaient la place qu'ils ont aujourd’hui dans les entreprises. Décédé en 2005, le pape du management a laissé ses traces dans le monde des affaires et continue d'être un exemple.




Dans la même rubrique :
< >

Les livre(s) du mois

Yves Bonnet et La Deuxième guerre d'Algérie

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!

L’Eco-Industrie Locale : du concept à la mise en oeuvre opérationnelle