Le lycée professionnel : enseignement de classe


Vendredi 26 Avril 2013

Ugo Palheta est maître de conférences à l'Université de Lille 3. Spécialisé en science de l'éducation, il a signé en 2013 un premier ouvrage en sociologie de l'enseignement. La Domination scolaire(1) propose une étude fine et étayée de la composition sociologique de l'enseignement secondaire professionnel en France. Dans cet ouvrage, Uga Palheta expose au grand jour les mécanismes de reproduction sociale à l'œuvre dans un secteur de l'enseignement qui échoue aujourd'hui à atteindre son but premier.



Le lycée professionnel : enseignement de classe
Si l'enseignement français est à l'origine conçu comme un vecteur de promotion et de mixité sociale, il revient à Uga Palheta de montrer que certaines filières de l'enseignement secondaire échouent en très grande partie à cette mission. C'est notamment le cas du lycée professionnel, dont l'auteur dresse un portrait détaillé à partir de l'analyse de trois groupes d'élèves arrivés en sixième en 1980, 1989 et 1995.
 
Fort de ses recherches, Ugo Palheta ne donne aucun crédit à « l'idéologie de l'égalité formelle des filières » qui structure le discours des pouvoirs publics concernant l'enseignement. L'auteur considère ainsi dès les premières pages de son ouvrage l'existence « d'ordres d'enseignement » et le statut « d'ordre dominé » de l'enseignement professionnel. En d'autres termes, Ugo Palheta s'attache donc à démontrer l'existence d'une éducation à deux vitesses.
 
Dans la seconde partie de son développement, il s'emploie à comprendre la façon dont les étudiants engagés dans les filières professionnelles considèrent leur formation. S'appuyant sur ses enquêtes de terrains, l'auteur produit ici une analyse méthodique et originale qui lui permet d'illustrer la grande variété des comportements des étudiants. Grâce à ces tactiques, les élèves parviennent à tirer quelque parti d'un enseignement qui les contraint pourtant à se plier aux codes dominants sans leur donner pour autant de perspectives certaines, ni même susciter chez eux une adhésion égale et constante.
 
En fin d'ouvrage, Ugo Palheta explore les clivages propres à l'enseignement professionnel. Il parvient notamment à montrer que les étudiants qui, en fin de cycle, parviennent le plus souvent à se rapprocher des débouchés professionnels de l'enseignement supérieur correspondent à un profil particulier. Ce profil est notamment déterminé par des critères de genre et des critères ethniques. Sur un marché de l'emploi saturé où les emplois industriels sont brigués par des titulaires de CAP, BEP ou BTS, les garçons réussissent mieux à faire valoir leur bac professionnel que les filles, les blancs, mieux que les non-blancs.
 
Statistique et enquête à l'appui, Ugo Palheta parvient à démontrer en quoi l'enseignement professionnel échoue aujourd'hui à sa mission d'intégration et de promotion sociale des couches les plus populaires. Le tri opère, de fait, dès le collège où les élèves sont orientés vers des formations généralistes, technologiques ou professionnelles. C'est ainsi que l'on trouve dans les lycées professionnels une population d'élèves socialement très homogène. Aussi l'auteur attire-t-il l'attention sur le fait que ces élèves parviennent rarement à faire mentir leur origine sociale à l'issue de leur scolarisation dans l'enseignement professionnel.
 

(1) PALHETA, U., La Domination scolaire – Sociologie de l'enseignement professionnel et de son public, PUF, Le Lien social, 2012, 360pp..




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Décembre 2016 - 15:06 Bienfaits et écueils de l’accompagnement


Les livre(s) du mois

Yves Bonnet et La Deuxième guerre d'Algérie

La deuxième guerre d’Algérie : un cas pratique de guerre d’influence.

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!