Les personnes pratiquant plusieurs langues auraient plusieurs personnalités


Axelle Baudry
Jeudi 24 Avril 2014

Les personnes multilingues se sentiraient « différentes » au moment de passer d’une langue à une autre. C’est ce qu’un journaliste de New Republic confie dans le cadre d’un essai publié le 21 avril 2014. Un constat confirmé par les études d’un certain nombre de linguistes depuis la fin du XXe siècle.



(Wikimedia)
(Wikimedia)
En sa qualité de journaliste pour le web-journal New Republic, Noam Scheiber a publié le 21 avril 2014 un essai, dans lequel il explique qu’il a décidé de ne plus parler à sa fille de trois ans exclusivement en hébreu. « Mon moi parlant hébreu est beaucoup plus froid, plus sérieux, et, soyons honnête, s'exprime moins bien », écrit-il. « En anglais, ma sensibilité naturelle est patiente et raffinée. »

Ainsi, force est de constater que la plupart des personnes parlant plusieurs langues ont le sentiment que leur personnalité change à mesure qu’elles passent d’une langue à une autre. Une  enquête menée entre 2001 et 2003 par les linguistes Jean-Marc Dewaele et Aneta Pavlenko démontre que, sur plus de mille personnes multilingues interrogées, les deux tiers s’estiment « différentes » lorsqu’elles parlent des langues différentes.

En 1964, la sociolinguiste Susan Ervin de l'Université de Californie à Berkeley, avait déjà réalisé une expérience sur des Français vivant aux Etats-Unis, parfaitement bilingues franco-anglais. Ceux-ci devaient raconter une histoire à partir d'images, d’abord en anglais puis en français. Selon la langue, les sujets abordés ont pris une dimension différente : les histoires anglaises abordaient plus souvent un accomplissement féminin, une agression physique ou verbale envers des parents ainsi que des tentatives d'échapper aux accusations, tandis que les histoires en français évoquaient davantage la domination par des aînés, la culpabilité, et l'agression verbale vis-à-vis de pairs.

Depuis, différentes études ont confirmé les résultats de ces recherches. Reste à comprendre si ce changement de personnalité est davantage lié au contexte dans lequel une langue est apprise ou à une différence structurelle inhérente aux différentes langues, voire à un mélange des deux.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 10:00 Est-il légitime de manipuler les individus ?

Lundi 17 Juillet 2017 - 16:44 Un haut fonctionnaire ne devrait pas dire ça


Les livre(s) du mois

Yves Bonnet et La Deuxième guerre d'Algérie

La deuxième guerre d’Algérie : un cas pratique de guerre d’influence.

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!