Le débat environnemental au crible de l'analyse sociologique


Jeudi 10 Janvier 2013

Chantal Aspe et Marie Jacqué sont toutes deux sociologues, chercheuses et maîtres de conférences à l'université d'Aix-Marseille. Leur intérêt commun pour les thématiques liées à l'environnement, au changement social et à la diffusion des savoirs les a conduits à travailler ensemble sur un livre collectif. Intitulé Environnement et société(1), cet ouvrage constitue un exercice original : celui de l'analyse sociologique de la problématique environnementale. Chantal Aspe et Marie Jacqué dressent ainsi un panorama des façons dont les sciences humaines et les sciences du vivant se sont emparées du sujet.



Le débat environnemental au crible de l'analyse sociologique
La question environnementale est devenue, en quelques années, un « enjeu incontournable », affirment Chantal Aspe et Marie Jacqué. Avec cet ouvrage, les auteures entreprennent de montrer comment et pourquoi en examinant le développement des mouvements sociaux, des courants politiques, des sciences, des politiques publiques qui se sont penchés sur la question. À travers cette analyse thématique, les deux auteures mettent en lumière un phénomène original : le débat environnemental a en effet eu pour conséquence de faire de la nature un lieu pris en charge par la communauté politique alors qu'elle était jusqu'alors avant tout du ressort de ses simples habitants.
 
Cette dimension transparaît particulièrement à la lecture des chapitres et passages du livre consacré aux experts et à leur fonction dans le débat environnemental. L'expert est en effet le pivot de la décision politique et législative. Il est notamment la figure chargée d'évaluer la notion de risque et de permettre d'y répondre en conséquence. « Si, dans un premier temps, le discours environnemental s'est construit en référence à des éléments visibles de pollutions et de détérioration de la nature, l'intégration et la normalisation de l'environnement s'exercent par une formalisation de l'« invisible » à travers des outils scientifiques et technologiques de plus en plus performants ».
 
Ce que décrivent ainsi Chantal Aspe et Marie Jacqué, c'est une complexification et une technocratisation du débat environnemental, ce sujet qui concernait en premier les hommes, les habitants et les riverains. Mais ces derniers en sont de plus en plus dépossédés. Pour les auteures, ce phénomène constitue une contradiction et appelle une réponse qu'elles conçoivent comme éducative.
 
En explorant une demi-douzaine de thématiques, Chantal Aspe et Marie Jacqué fournissent un tableau complet et très bien référencé des différentes composantes qui détermine aujourd'hui les politiques environnementales. Environnement et société peut ainsi être abordé à la façon d'un manuel par tout lecteur soucieux de mieux comprendre comment est appréhendée la question environnementale par la communauté politique. En tant que tout cohérent, Environnement et société peut aussi être considérée comme le point de départ d'une exploration critique de la façon dont sont conçues les politiques environnementales aujourd'hui, des forces et des carences de cette méthode. Cette double lecture fait donc de l'ouvrage de Chantal Aspe et Marie Jacqué un livre utile à un public large. Et les auteures illustrent ainsi leur propre prétention à contribuer à la diffusion des savoirs écologiques pour une meilleure démocratisation du sujet.



(1) ASPE, C., JACQUE, M., Environnement et société – Analyse sociologique de la question environnementale, Maison des Sciences de l'Homme, Nature Sociales, 2012, 279pp..




Les livre(s) du mois

Yves Bonnet et La Deuxième guerre d'Algérie

La deuxième guerre d’Algérie : un cas pratique de guerre d’influence.

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!