Soldats de la loi : une référence pour l'histoire de la gendarmerie nationale


Jeudi 9 Août 2012

L'histoire de la gendarmerie nationale est une thématique peu couverte.Quelques chercheurs de l'Université Paris-Sorbonne s'y consacrent toutefois de façon continue depuis plusieurs années. Professeur d'histoire dans cette même Université, Jean-Noël Luc incarne cet effort de recherche. Spécialiste de l'histoire de l'enseignement, il a également dirigé la rédaction de Gendarmerie, État et société au XIXe siècle (1) paru en 2002. Quelque 8 années plus tard, Jean-Noël Luc et son équipe d'auteurs ont entrepris de poursuivre le travail commencé et ont ainsi publié Soldats de la loi. La gendarmerie au XXe siècle (2).



Soldats de la loi : une référence pour l'histoire de la gendarmerie nationale
Soldats de la loi est un ouvrage centré sur l'histoire de la gendarmerie au XXe siècle. Il débute toutefois par une brillante introduction s'inscrivant dans un cadre temporel plus large et rédigé par Jean-Nöel Luc. Celui-ci s'efforce en effet de contextualiser la gendarmerie depuis la Révolution française. En une dizaine de pages, l'auteur produit ainsi une synthèse d'une grande richesse sur l'histoire de la gendarmerie. Il détermine notamment un point de repère fondamental pour le présent ouvrage : celui du début du XXe pour la « constellation gendarmique ». De la crise interne de 1989 à la réforme de l'institution en 1903, le tournant du siècle situé par la gendarmerie peut être placé en plusieurs dates comme autant de points de départ d'études historiques originales.
 
L'ouvrage de Jean-Nöel Luc se distingue par son traitement méticuleux d'un sujet généralement abordé en périphérie des études historiques portant sur la collaboration et l'occupation. Les auteurs de Soldats de la loi étudient en effet sans concessions les « années noires » de l'Occupation. La collaboration de la gendarmerie, mais aussi son épuration au moment de la Libération sont passées au crible sans aucun tabou. Les auteurs révèlent ainsi l'ambiguïté des motivations présumées des gendarmes collaborateurs et dans une certaine mesure de celles des résistants également: pour les militaires, l'Occupation revient à prendre parti contre l'autorité, ou contre la nation et donc dans tous les cas à sortir des limites que leur impose habituellement le devoir de réserve et de loyauté.
 
Le fil rouge de l'ouvrage est par ailleurs clair : il procède de l'étude de l'évolution de la gendarmerie tout au long de XXe siècle et au gré de l'alternance entre crises et paix. De la Première Guerre mondiale au rattachement en 2009 de ce corps au ministère de l'Intérieur en passant par la décolonisation, le collectif d'auteurs procède à une analyse historique continue dans sa chronologie. Elle se conclut ainsi une partie rédigé par François Dieu, sociologue spécialiste de la gendarmerie, et consacrée à la modernisation de l'institution.
 
Avec Gendarmerie, État et société au XIXe siècle, Soldats de la loi constitue en définitive la seconde partie d'un diptyque historique. Ces deux ouvrages procèdent en effet d'une seule et même vocation : donner une représentation fidèle de l'histoire de la gendarmerie nationale française depuis sa création. Pour sa part, Soldats de la loi remplit efficacement sa fonction : cet ouvrage collectif réunissant des chercheurs du niveau master et des professeurs éminents propose un panorama parfois inégal, mais toujours complet de son sujet d'étude. Exposant des connaissances actuelles sur un thème suffisamment rare pour être remarqué par les passionnés de question de défense, cet ouvrage riche d'une centaine de pages d'annexes se pose également en référence académique des plus solides.
 
 

(1) LUC, J.-N. (dir.), Gendarmerie, État et société au XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2002, 509 pp.
 (2) LUC, J.-N. (dir.), Soldats de la loi. La gendarmerie au XXe siècle, Paris, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, Coll. « Mondes contemporains », 2010. 544 pp.
 




Dans la même rubrique :
< >

Les livre(s) du mois

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!

L’Eco-Industrie Locale : du concept à la mise en oeuvre opérationnelle

Être humain en système capitaliste ?