Thierry Soret : pour une relance du multilatéralisme français


La Rédaction
Mercredi 25 Avril 2012

En tant que conseiller au programme des Nations Unies pour le développement, Thierry Soret a récemment livré son point de vue sur la politique multilatérale de la France. Pour le compte de la fondation Jean-Jaurès, et à la veille des présidentielles, il préconise une relance de la politique multilatérale.



Thierry Soret : pour une relance du multilatéralisme français
Le multilatéralisme en France

La France est reconnue par les autres pays, pour son sens de l'humanité et son multilatéralisme dans sa politique étrangère. Forte de cette reconnaissance, la France a toujours eu une place de choix au conseil de sécurité de l'ONU et une influence importante dans les décisions d'ordre international. Cependant, la politique multilatérale sous Sarkozy a sévèrement manqué d'entrain. En effet, Thierry Soret déplore l'absence d'objectifs stratégiques durant le mandat du président sortant, et une impatience certaine à mettre en place ces objectifs. Or, pour mettre en œuvre une politique basée sur le multilatéralisme, la patience est de mise. Ainsi, l'arrivée de la crise et des mesures qui ont suivi laisse la politique multilatérale inachevée, ce qui révèle d’autant plus le besoin d’une stratégie à long terme. Ce qui manque aujourd'hui à la France, c'est de la continuité dans l'action.

Les enjeux de la politique multilatérale

La France, poussée par son statut de puissance nucléaire, siégeant au conseil de sécurité comme membre permanent, et de par son poids en termes de PIB et de démographie, se doit de poursuivre et même de redoubler ses efforts multilatéraux. Et pour cause, la voix de la France est d'une grande importance dans les négociations internationales, sans compter qu’à l'heure où les divergences s'accentuent et que les pays émergents veulent aussi avoir leur mot à dire, la multipolarité de la coopération internationale nécessite une prise de position de la France. Elle affirmerait ainsi son influence à l'échelle planétaire par le biais de nouvelles coalitions. Le cheval de bataille de la politique étrangère de la France, qui a toujours été le militantisme de la coopération, se doit donc de continuer sa course de fond, et même d’accélérer cette course en faveur d’une collaboration avec les nouvelles puissances.

Relancer le multilatéralisme français

Thierry Soret propose quatre axes d'évolution qui permettraient à la France de renouer avec une politique multilatérale efficiente. Premièrement, il s'agirait d'engager la réforme de l'ONU au plus vite, afin d'ouvrir le Conseil à d'autres pays et de cadrer l'utilisation du véto qui s'avère être un frein en cas de crise. La France aurait ici à gagner en termes de légitimité et d’influence, mais il faut également qu’elle soutienne des objectifs de développement durable, pour confirmer sa volonté coopérative avec d'autres pays comme le Brésil. En troisième axe stratégique de la politique multilatérale française, Thierry Soret suggère de se servir du développement pour stabiliser l'économie mondiale. Un développement durable qui devra se faire dans la coopération au niveau mondial, et dont les négociations pourraient être canalisées par la France. Thierry Soret propose enfin d'appeler à la rédaction d'une charte d'interdépendance afin de mieux réguler la mondialisation sur le long terme. Un travail de fond qui fera état de la volonté coopérative de la France.




Les livre(s) du mois

La deuxième guerre d’Algérie : un cas pratique de guerre d’influence.

Pour Franck Martin, "manager humain, c'est rentable"!

Pierre Fayard dévoile ses "Douze stratégies pour séduire"

Gérard Taponat : " Le bon climat social et la régulation des rapports sociaux sont une question de choix politique d’entreprise avant d’être celle d’une institution du politique"

Yves Laisné, docteur en droit présente son nouveau « Guide de la dissolution-confusion»

Palestine: les conversations de Noam Chomsky et d'Ilan Pappé rapportées par Frank Barat

De Boeck Supérieur : l'économie, c'est pop!

L’Eco-Industrie Locale : du concept à la mise en oeuvre opérationnelle