SenseMaking
 



Armes nucléaires russes en Biélorussie : l'UE met en garde


La Rédaction
Lundi 27 Mars 2023



Vladimir Poutine a annoncé samedi avoir eu l'accord de Minsk pour déployer des armes nucléaires tactiques en Biélorussie, aux portes de l'Union européenne.



Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a averti dimanche que l'UE était «prête» à adopter de nouvelles sanctions contre la Biélorussie si ce pays déployait des armes nucléaires russes sur son territoire. «L'accueil par la Biélorussie d'armes nucléaires russes constituerait une escalade irresponsable et une menace pour la sécurité européenne. La Biélorussie peut encore arrêter cela, c'est son choix. L'UE se tient prête à réagir par de nouvelles sanctions», a déclaré Josep Borrell sur Twitter.

Le président russe avait dit samedi avoir eu l'accord de Minsk pour déployer des armes nucléaires tactiques en Biélorussie, un pays situé aux portes de l'Union européenne et dirigé depuis 1994 par Alexandre Loukachenko, son allié le plus proche.
 

Plus tôt dans la journée, les États-Unis ont déclaré qu'ils n'avaient «aucune indication» que la Russie ait transféré des armes nucléaires en Biélorussie, ni même que le président russe Vladimir Poutine s'apprête à recourir à l'arme nucléaire en Ukraine. «Nous n'avons aucune indication qu'il ait tenu son engagement ou qu'aucune arme nucléaire n'ait été transférée», a affirmé John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, sur la chaîne CBS.

«La rhétorique nucléaire de la Russie est dangereuse et irresponsable», avait de son côté condamné dimanche l'Otan. «L'Otan est vigilante et nous suivons de près la situation», a déclaré la porte-parole de l'Alliance, Oana Lungescu. «Nous n'avons constaté aucun changement dans le dispositif nucléaire de la Russie qui nous amènerait à ajuster le nôtre», a-t-elle souligné.


La France appelle la Russie à faire preuve de «responsabilité»

La France a condamné l'intention du président russe Vladimir Poutine de déployer des armes nucléaires «tactiques» sur le territoire de son allié biélorusse, appelant Moscou à faire preuve de «responsabilité» et à revenir sur sa décision selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

LIRE LA SUITE




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Novembre 2023 - 13:00 La présence des lobbys pétrogaziers à la COP28








Les articles les plus lus


Inscription à la newsletter
Facebook
Twitter
YouTube