SenseMaking
 



L'Émergence du National-Capitalisme Autoritaire : La Russie de Poutine et son Défi à l'Occident


La Rédaction
Jeudi 29 Février 2024



Le conflit en Ukraine traduit la violence du modèle national autoritaire promu par Moscou face au modèle occidental de la démocratie libérale, décrite comme faible et inefficace.



Pour la Russie de Poutine, l’invasion de l’Ukraine fut aussi un acte de rupture avec l’Occident. Venu conclure une lente dégradation des relations, il s’est accompagné de l’affirmation d’un modèle alternatif à la démocratie libérale.

Dans un contexte marqué par la fin de la guerre froide, le premier président de la Fédération de Russie, Boris Eltsine, mène une politique d’ouverture intérieure (démocratisation et économie de marché) et extérieure (dialogue et coopération) pro-occidentale. Les relations avec les Etats-Unis et les Européens s’inscrivent alors dans une forme de coopération amicale et de confiance mutuelle.

Puis, progressivement, les relations russo-occidentales se détériorent à la suite de l’intervention militaire en Tchétchénie (République qui fait partie de la Fédération de Russie), de l’élargissement de l’Otan (à d’anciens pays du pacte de Varsovie) et, en 1999, des bombardements et frappes aériennes (sans mandat onusien) de l’Alliance atlantique contre les forces serbes dans le contexte des guerres en ex-Yougoslavie.

LIRE LA SUITE











Les articles les plus lus


Inscription à la newsletter
Facebook
Twitter
YouTube