SenseMaking
 



Méthodes brutales à la limite de la légalité : Uber dans la tourmente


La Rédaction
Lundi 11 Juillet 2022



Des journaux révèlent les pratiques de l’entreprise pendant ses années d’expansion. Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, lui aurait apporté son aide.



Des milliers de documents internes à Uber ont été adressés par une source anonyme au quotidien britannique The Guardian, menant à l'ouverture d'une enquête d'envergure baptisée les « Uber Files », le soir du dimanche 10 juillet. Ainsi, la plateforme Uber s'est retrouvée plongée dans son passé tumultueux, accusée d'avoir « enfreint la loi » et utilisé des méthodes brutales pour s'imposer malgré les réticences des politiques et des compagnies de taxis.
 

« Nous n'avons pas justifié et ne cherchons pas d'excuses pour des comportements qui ne sont pas conformes à nos valeurs actuelles en tant qu'entreprise », a indiqué Jill Hazelbaker, vice-présidente chargée des affaires publiques d'Uber, dans un communiqué en ligne. « Nous demandons au public de nous juger sur ce que nous avons fait au cours des cinq dernières années et sur ce que nous ferons dans les années à venir », a-t-elle ajouté.

LIRE LA SUITE





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Octobre 2022 - 17:24 Les 5 erreurs qui empêchent d’être performant

Mercredi 31 Août 2022 - 12:20 Conscience collective et storytelling








Les articles les plus lus


Inscription à la newsletter
Facebook
Twitter
YouTube