SenseMaking
 



Swift: la plateforme bancaire qui sert d'arme


La Rédaction
Lundi 4 Avril 2022



La guerre en Ukraine met en évidence l’évolution des équilibres géopolitiques et la profondeur des nouvelles asymétries dans la puissance cybernétique.

Laissons de côté la question de l’information, de la propagande et de la censure, centrale dans toutes les guerres, celle-ci ne fait pas défaut. Ce qui est nouveau, c’est la projection extraterritoriale des grandes plates-formes qui peuvent à la fois remonter des informations provenant de la population connectée, et promouvoir de nouvelles formes d’influence non plus seulement verticale, mais également horizontale, impliquant des citoyens ordinaires. C’est une nouvelle expression du soft power.



Swift: la plateforme bancaire qui sert d'arme

Une histoire des paiements entre banques

 

L’exemple de Swift, la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication, est particulièrement emblématique des changements en cours et il est utile de revenir sur l’histoire pour comprendre comment les plates-formes, de simples facilitateurs de services sont devenues des vecteurs essentiels de la puissance des États. Il s’agit maintenant de l’expression du hard power.

Jusqu’aux années 1970, la communication entre les établissements bancaires n’était pas intermédiée, elle s’appuyait directement sur les services des opérateurs de télécommunication. Pour pallier la lenteur et la faible sécurité de ces interactions dans un contexte de croissance des échanges, différentes plates-formes concurrentes proposées par des institutions bancaires sont apparues à cette époque.

LIRE LA SUITE





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Octobre 2023 - 12:00 La position des membres de l'UE sur le glyphosate








Les articles les plus lus


Inscription à la newsletter
Facebook
Twitter
YouTube